top of page

Ôraure, produire de l’énergie en valorisant les déchets organiques

Porté par Rosalie GADO, Edem KOSSI et Diamondra RAKOTONIRINA, le projet Ôraure consiste à produire du biogaz et/ou de l'électricité à partir de déchets organiques. Il est finaliste du Challenge 10 kVA lancé par la Fondation Schneider Electric en partenariat avec Energy Generation.

De gauche à droite : Edem KOSSI, Rosalie GADO et Diamondra RAKOTONIRINA

Le système énergétique est multiforme, dans le sens où coexistent les systèmes "modernes" (réseau électrique, distribution de carburant, biomasse durable) et les systèmes "traditionnels" (biomasse de collecte, piles, pétrole lampant, etc.). Le taux d’électrification au Togo est de 45% en milieu urbain et 8% en milieu rural en 2019. En 2018 la production d’électricité à base d’énergie renouvelable avoisinait 3 MW soit 3% de la production totale (AT2ER).


Au Togo, la gestion des déchets reste un problème crucial ; environ 800 tonnes d’ordures ménagères sont produites par jour à Lomé qui abrite environ 25% de la population totale. Soit 300 000 tonnes par an dont 12 615 tonnes seulement sont valorisées (Fondation GoodPlanet/ programme Africompost) . Qu’en est-il du reste?


D’après les statistiques, le Togo produit uniquement 18% de sa consommation énergétique, le reste des besoins est importé de l’étranger. La croissance de la demande énergétique en milieu urbain risque de creuser un énorme fossé entre les zones rurales et les zones urbaines. De plus, quelque 90% des ménages togolais utilisent le bois de chauffe et le charbon de bois comme sources d’énergie pour cuisiner. Afin de combler ce vide qui ne cesse de se creuser davantage, et dans sa stratégie volontariste de développement durable et de réduction de 11,4 % des émissions des gaz à effet de serre, le recours aux énergies renouvelables est devenu un impératif pour l’Etat togolais. Ne serait-il pas préférable d’envisager une alternative pour une production énergétique durable et une valorisation certaine des déchets ?


2 femmes togolaises et un togolais qui travaillent sur un prototype de biodigesteur
Prototypage en cours

La Fondation Schneider Electric a lancé le Challenge 10 kVA qui a été mis en œuvre par Energy Generation dont le but est de concevoir un système de production d'énergie autonome de secours pour les centres de formation de Schneider Electric. Les solutions proposées doivent être durables, rentables et faciles à entretenir.


L'équipe Ôraure, composée de trois entrepreneures en résidence chez Energy Generation, Rosalie GADO, Edem KOSSI et Diamondra RAKOTONIRINA, a été sélectionnée comme finaliste de ce Challenge. Leur projet consiste à produire du biogaz et/ou de l'électricité à partir de déchets organiques.


Le biogaz est une source d'énergie renouvelable produite à partir de déchets organiques à l’aide d’un digesteur. Un digesteur est un équipement utilisé pour la digestion anaérobie des matières organiques, c'est-à-dire leur décomposition en l'absence d'oxygène. Le digesteur est un grand réservoir étanche rempli de matières organiques telles que des déchets alimentaires, des excréments animaux ou des cultures énergétiques comme le maïs ou le sorgho. Ces matières organiques sont appelées substrat du digesteur. Une fois le substrat ajouté, le digesteur est fermé pour empêcher l'entrée d'air. Dans cet environnement anaérobie, des bactéries spécifiques appelées méthanogènes se développent et commencent à décomposer la matière organique en gaz. Ce processus est appelé digestion anaérobie ou méthanisation.


Le résultat de la méthanisation est un mélange de gaz que l’on nomme biogaz. Il contient principalement du méthane et du dioxyde de carbone. Le biogaz est capturé à l'aide d'un système de collecte de gaz et est souvent utilisé comme source d'énergie renouvelable pour cuisiner, produire de la chaleur, de l'électricité ou du carburant. Après la digestion, le substrat restant est transformé en un résidu organique appelé digestat, qui est riche en nutriments et peut être utilisé comme engrais pour les cultures.

Prototypes de biodigesteur pour produire du biogaz
Prototypes de digesteurs réalisés

Pour préparer la phase finale dudit challenge, les entrepreneures ont été accompagnées par un Teacher, un membre de l’équipe technique d’Energy Generation et un technicien. Elles ont avancé dans les calculs de dimensionnement d'un système de production d'électricité de 10 kVA avec le biogaz. L'équipe a alors conçu cinq prototypes de digesteurs de 25 litres chacun. Les déchets utilisés sont la bouse de vache, la jacinthe d'eau et des déchets alimentaires, en quantités différentes pour chaque digesteur afin d'évaluer le mélange optimal.


L'équipe Ôraure a choisi la production de biogaz à partir de déchets organiques en raison de son potentiel à la fois comme source d'énergie renouvelable et pour la gestion des déchets. Le biogaz peut être utilisé pour la cuisson, la production d'électricité ou pour alimenter des moteurs à gaz.


Le challenge a été une expérience précieuse pour l'équipe, qui a pu bénéficier de l'expertise de Schneider Electric et Energy Generation pour concevoir et construire les digesteurs.

Trois femmes debout devant le logo Energy Generation
Team Ôraure

L'équipe Ôraure est fière d'être finaliste du Challenge 10 kVA et espère que leur projet pourra aider les communautés rurales du Togo à accéder à une source d'énergie propre et renouvelable. La production de biogaz est une solution innovante et durable pour répondre aux besoins énergétiques des communautés rurales tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la gestion des déchets.

Hozzászólások


bottom of page